Sacré vendredi noir

Ça y est, le tant attendu Black Friday est arrivé ! On va enfin pouvoir préparer Noël à moindre coût et faire plaisir à nos proches. Les marques vont nous rappeler qu’elles nous aiment, que c’est pour nous qu’elles le font. On va pouvoir redonner un coup de jeune à notre garde-robe sans se ruiner et impressionner tout le monde avec des fringues toutes belles toutes neuves. Ahhh qu’on est bien. Que ce monde est bienveillant !
Vous nous voyez venir, hein ? Oui, au Forvm on n’aime pas trop le Black Friday. On n’aime pas trop les soldes tout court d’ailleurs. Et on va vous expliquer pourquoi, simplement, sans vous mettre plein de chiffres dans la vue.

 Quelques points positifs

Alors oui, le Black Friday a des côtés positifs, voire très positifs. Il permet à ceux qui ont moins les moyens de s’offrir de nouveaux habits ou d’offrir à leurs enfants le cadeau tant attendu pour Noël. Ok, ça c’est beau. Il génère également un peu d’emploi en allongeant la durée de la frénésie de Noël. Pourquoi pas. Voilà à peu près tout ce qu’on a trouvé dans les points positifs.

Et les côtés noirs de ce si spécial vendredi alors ?

Tout d’abord, on ne vous apprendra rien si on vous dit que le black Friday pousse à la consommation. A la surconsommation même. Avant d’acheter un produit, demandez-vous si vous en avez vraiment besoin et s’il sera vraiment utilisé.
Ça marche pour vos fringues déjà. Vous mettez tout ce que vous avez dans vos placards ? Vraiment ? Et bien nous, non. Alors avant de se jeter sur la belle surchemise proposée sur forvm.fr, on se demande si on en a vraiment besoin. Si magnifique qu’elle soit. Ça marche pour les cadeaux aussi. Avant d’acheter un cadeau pour le frangin, demandez-vous s’il en fera quelque chose. Le geste compte, ok. Mais votre geste va encore plus compter pour la planète. Parce que oui, surconsommer, c’est polluer (et on ne va pas rentrer dans le détail des conditions de fabrication, du transport, de l’avenir du produit si celui-ci est retourné (détruit ? brûlé ?) etc.). On vous pousse juste à vous interroger.
Désastre environnemental
Ensuite, prenons un peu de hauteur. Ok, vous allez pouvoir acheter un produit à -30%, -50% pendant un jour ou une semaine.  Et les 364 autres jours restants ? Vous les payez 100% plus cher que ce prix ? On aurait presque l’impression de se faire enfumer là, non ?

 Si on achetait au prix juste ?

Au Forvm, nous pensons qu’il vaut mieux payer le prix juste toute l’année plutôt que de surpayer 80% du temps et sous-payer le reste du temps. Comme ça tout le monde y gagne. Vous pouvez acheter à n’importe quel moment sans vous faire avoir et en plus ça garantit une juste rémunération aux producteurs et créateurs. Et un prix juste c’est une économie qui se porte mieux.
Voilà notre vision. Acheter moins, acheter mieux. Et acheter Français, pour que tout le monde y gagne.
La seule vraie réduction du Black Friday, c’est celle de notre environnement, de notre écosystème.

Pensez-y.

Forvm, parole d’Hommes.

Article précédent
Article suivant
Fermer (esc)

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Ici c'est comme en boite

Faut avoir 18 piges. Et on ne triche pas.

En cliquant sur ENTRER, vous certifiez avoir plus de 18 ans

Mon panier

Votre panier est vide.