Comment préparer du vin chaud et quel cru utiliser ?

Recettes vin chaud : quel vin utiliser ?

Le vin chaud fait partie des délicieuses boissons chaudes incontournables durant les Marchés de Noël. Il accompagne généralement vos petits gâteaux pour vous détendre et vous réchauffer sous la lueur des bougies en hiver. Cette boisson est conçue habituellement avec du vin rouge, mais parfois aussi avec du blanc, sans oublier les épices. Elle se déguste sucrée, douce ou au miel. Découvrez dans cet article quel type de vin pour faire du vin chaud et quelques recettes vous permettant de préparer vous-même ce breuvage.

Nos recettes pour un vin chaud réussi

Historique du vin chaud

Les températures commencent à chuter, Noël et les fêtes de fin d’année approchent et toutes les traditions qui vont avec. Le vin chaud est conçu à la base avec du vin épicé, sucré à l’aide de miel. On le consomme généralement, en France, pour se réchauffer durant les froids hivernaux à la montagne ou dans les marchés de Noël. Cette spécialité est aussi immanquable dans les pays germaniques et scandinaves, et est très populaire en Alsace. Sa version froide s’appelle « hypocras ».

La création de cet apéritif remonte déjà à plusieurs siècles, à l’époque de l’Empire romain. Elle consistait à ce moment-là à faire bouillir du vin rouge avec du miel. L’on rajoute par la suite des épices (poivre, safran, laurier), des dattes torréfiées et préalablement imprégnées dans du vin, ce qui donne un mélange un peu amer. Pour conserver le breuvage et le rendre plus doux et buvable, des vins de meilleure qualité comme les chardons ardents y sont versés. Mais le rendu est très différent des produits que l’on déguste actuellement.

Cette tradition antique s’est répandue à travers le monde. Elle gagne de plus en plus de notoriété dans l’Hexagone vers la fin du XIXe siècle et à travers toute l’Europe dans les années 1890. À cette époque, les vins chauds étaient sucrés et aromatisés à la cannelle. Depuis lors, ils sont devenus des produits phares pendant la saison hivernale et symbolisent l’avent. Bon nombre de personnes les boivent pour leurs vertus thérapeutiques.

Quel vin choisir ?

Le vin chaud est composé de manière générale avec du vin rouge jeune et fruité, de préférence charpenté et pas trop tannique. Il peut également être réalisé avec du vin blanc d’Alsace en particulier. Une variété de moyenne gamme suffit du fait que l’ajout des épices et la cuisson vont altérer sa qualité. Évitez par ailleurs les grands crus qui risquent de rendre votre cocktail très amer.

Optez pour les vins blancs moelleux, tels que le muscat et le pinot gris, afin de bénéficier d’un goût plus doux et mielleux. Il est même possible d’en fabriquer sans alcool pour vos enfants en utilisant tout simplement du jus de raisin ou du cidre (jus de pomme) à la place du vin. Étant donné que ce type de liquide est préalablement sucré, il faut faire preuve de prudence à la quantité de cassonade rajoutée.

Rouge ou blanc, l’idéal est d’utiliser un vin généreux et gourmand. Laissez de côté les vieux vins, âgés de plus de 4 ans, qui ont déjà perdu leur arôme fruité. C’en est de même pour les variétés très structurées, concentrées, éventées, acides, etc., qui montrent tous leurs défauts à cause de la chaleur.

Recette vin chaud

Pourquoi choisir cette boisson chaude ?

Le vin chaud est incontournable pour se réchauffer durant l’hiver. Son odeur épicée et fruitée vous rappelle l’ambiance de Noël et des fêtes de fin d’année. Au début, une tasse fumante de ce breuvage permet aux marchands en Allemagne d’affronter le froid hivernal à l’extérieur. Au fil du temps, le produit est mis à la vente pour attirer davantage de gens aux marchés de Noël. Le concept s’est répandu. Les pays scandinaves en sont les plus grands consommateurs. Viennent par la suite les pays germaniques.

Quoi de mieux qu’une boisson chaude à la senteur d’épices et de fruits, en s’installant au coin du feu de la cheminée lorsque la neige commence à tomber à l’extérieur. Mais son rôle ne se limite pas au réconfort. Ce breuvage chaud, doux, sucré et savoureux intègre de nombreux ingrédients qui embarquent de multiples bienfaits. Entre autres, les Romains l’apprécient pour faciliter la digestion lors des banquets. Ces boissons sont également riches en vitamines, sels minéraux, acides organiques, oligoéléments, etc.

La cannelle favorise le transit intestinal et donne des effets positifs sur la fatigue. Elles servent aussi à réguler le diabète. Le gingembre est très reconnu pour ses actions aphrodisiaques, revitalisantes et stimulantes pour l’organisme. Il aide en plus à combattre les petits maux d’hiver, comme la toux, le rhume… Le girofle possède des vertus antibactériennes. Sans compter les effets bénéfiques du miel, un produit très doux qui apporte de l’énergie.

Les meilleures recettes de vins chauds

La fraîcheur pointe son nez, c’est l’hiver. Rien de plus agréable que d’affronter cette atmosphère froide avec un bon vin chaud. Pour en profiter largement et garantir ses effets bénéfiques, vous devez savoir préparer du fait maison. Les recettes peuvent légèrement varier d’un endroit à un autre, mais les ingrédients de base et les principes de conception sont à peu près les mêmes.

Pour préparer environ 6 à 8 verres, il vous faut :

  • Une bouteille de vin rouge (75 cl),
  • 100 g de sucre roux (ou sucre cassonade),
  • Deux cuillères à café de cannelle en poudre ou deux petits bâtons de cannelle,
  • Deux étoiles de badiane ou anis étoilé,
  • Une gousse de vanille,
  • Deux clous de girofle,
  • Une pointe de couteau de noix de muscade râpée,
  • Quelques rondelles d’agrumes (citrons ou oranges), de préférence bio puisqu’on va utiliser aussi l’écorce.

Commencez par verser dans une grande casserole le contenu de la bouteille, le sucre, le zeste de citron (ou d’orange), suivi des autres condiments. Portez le mélange à frémissement très doucement, non pas à ébullition, puis laissez cuire à feu doux pendant quelques minutes. Arrêtez le feu et laissez infuser à couvert durant environ une demi-heure. Suivant vos goûts, il est possible de mettre d’autres condiments, tels que la cardamome, le gingembre, le quatre-épices, le poivre, la fève de tonka, etc. Certaines recettes nécessitent une ou deux cuillères à soupe d’alcool fort, comme le rhum, la grappa, la vodka ou le gin. Des versions plus exotiques sont répandues au Brésil avec la cachaça et en Turquie.

Avant de servir, versez le vin dans une passoire afin de filtrer les petits morceaux. Réchauffez la boisson avant de consommer. Les lamelles d’agrumes servent de décoration sur le verre de vin chaud à la fin.

Astuces vin chaud

Comment boire le vin chaud ?

Incontournable en hiver, cette boisson peut être consommée à la cuillère avec des fruits secs, comme des raisins ou des amandes. Elle se démarque par son odeur de cannelle, qui permet de parfumer toute la maison en décembre. La teneur en alcool est allégée en chauffant le liquide, ce qui est parfait pour toute la famille. Vous pouvez varier le mélange d’épices pour diversifier les arômes de votre cocktail.

De manière générale, le vin chaud accompagne les retrouvailles avec les proches un certain dimanche d’hiver ou une aventure sur les pistes de ski. Les Alsaciens en consomment encore sur les marchés de Noël. Servez le breuvage dans des verres de table ou des mugs, les fameuses grandes tasses en faïence épaisse pour rester plus traditionnel. Pour décorer, rajoutez sur chaque gobelet une rondelle d’orange ou de citron-vert avec l’écorce, ou encore quelques morceaux de fruits. N’oubliez pas de prévoir un chocolat chaud pour les enfants.

Ces boissons chaudes constituent une véritable source de sensation de réchauffement lors d’un moment convivial. Elles peuvent toutefois être étourdissantes avec leurs 12 à 13 % d’alcool. De ce fait, il est vivement conseillé d’en boire avec modération.

Découvrir nos vins >

Son mode de conservation

Il se peut que vous ayez concocté une bonne quantité de vin chaud. Pas de souci ! Versez le vin restant dans une bouteille et conservez-la au frais, comme dans un réfrigérateur, durant quelques jours à quelques semaines. Sachez toutefois que l’alcool risque de s’évaporer à forcer de réitérer le processus de chauffage. Veillez juste à enlever les débris et les restes d’épices afin d’éviter le goût amer. Sinon, il est possible de faire cuire des fruits dans ce cocktail tels que des poires, des pruneaux ou des coings. Les passionnés de pâtisserie peuvent aussi confectionner un gâteau au vin chaud.

Quel accompagnement avec du vin chaud ?

Cette boisson chaude aux épices est très appréciée durant les fêtes dans les régions froides d’Europe. Elle peut être idéalement servie avec des biscuits aux amandes, des sablés à la cannelle, une tranche de pain d’épices ou également des spéculoos. Optez aussi pour des tartines beurrées et couvertes de copeaux de chocolat à l’heure du goûter, des marrons grillés, etc. Durant la saison fraîche, ce breuvage convient parfaitement pour un apéritif avec des tapas, des petites bouchées salées (croquettes aux herbes et au fromage, bouchées au jambon cru et mozzarella…).

Comment adoucir un vin chaud ?

Un bon vin chaleureux et parfumé aux épices est très réconfortant et ravigotant une fois que la température baisse, et que la neige tombe dehors. Ce petit rituel s’invite chez de nombreux foyers, surtout en Alsace, en Allemagne, en Suède et en Autriche. Chaque pays a sa propre manière de déguster ce breuvage. Qu’importe, une belle composition sent toujours Noël. Servez-le chaud et buvez avec modération !

Articles récents

Comment choisir sa cave à vin ?

Amateurs ou collectionneurs de grands crus, la cave à vin est une alternative plus moderne aux caves naturelles. Pratique, méthodique et facile à installer, cet appareil électrique est indispensable pour...

En savoir plus

Quel vin pour foie gras ?

Qu’il soit de canard ou d’oie, mi-cuit ou cuit, artisanal ou fait maison, le foie gras est une spécialité culinaire très appréciée pour accompagner du vin à l’occasion d’une fête...

En savoir plus

Laissez un commentaire

Ce blog est modéré

×
Bienvenue !